Christine Dejoux partage l'affiche avec de nombreux autres acteurs dont vous pouvez découvrir les prénoms ci-dessous. La filmographie d'christine que nous vous proposons est composée de 4 films et/ou séries.

Sur l'ensemble de ces films, voilà les prénoms des autres acteurs avec lesquels christine a joué, guy, christophe, marie-anne, thierry, philippe, josiane, michele, loic, karin, cedric, jean-francois, therese, gwenola, jean-pierre, jose, jean-marc, jacques, jeremy, maurice, gaelle, isabelle, sylvie, beatrice, catherine, nicolas, victor, bernard, anemone, jacqueline, patrick, annie, volker, alexandre, michel, toinette, feodor, pierre. Saurez-vous trouver de quels acteurs il s'agit ?

Les réponses dans la filmographie concernant Christine Dejoux

Dans le premier film de notre séléction, Tout le monde n'a pas eu la chance d'avoir des parents communistes, Christine Dejoux a tourné avec Josiane Balasko et Jean-François Derec. Il a aussi partagé l'affiche avec Jacques Herlin et Jeremy Davis. Parmi les autres acteurs du film, on peut citer: Maurice Bénichou , Catherine Hiegel , Nicolas Boukhrief , Victor Nieznanov , Sylvie Huguel , Alexandre Piskariov.

Voilà un bref résumé de ce film avec Christine Dejoux:

1958. Irène, une fervente communiste française, se dévoue corps et âme à la bonne cause : militer contre le projet de Constitution de la cinquième République. L'ambiance familiale est souvent électrique, entre son époux, un marchand de chaussures aux idées de droite, et Charlot, le frère parasitaire d'Irène. Tout se complique lorsque les choeurs de l'Armée Rouge viennent donner un récital à Paris... <em>"Du référendum gaulliste au muguet du 1er Mai, en passant par Jean Ferrat et la Fête de L'Huma, ce joli premier film offre au spectateur une série de vignettes chaleureuses et drôles qui évoquent la mythologie du Parti en 1958. C'est aussi une savoureuse leçon d'histoire. Les talents immenses de Josiane Balasko et de Maurice Bénichou donnent à ce film poids et humanité."</em> Le Point, 4 décembre 1993. <em>"On s'amuse franchement au spectacle de cette guéguerre civile en famille. On rit quand Bernard donne la pièce à son fils pour qu'il crie "Vive de Gaulle !" dans la cuisine, où sa mère papote avec une militante. On est tout chose quand Irène, l'irréprochable Irène, se laisse troubler par le charme du beau soliste des Choeurs de l'Armée Rouge, qui l'embrasse "à la Russe". Quelle bonne idée, aussi, d'avoir donné le rôle d'Irène à la Balasko ! C'est en grande partie grâce à elle que ce film est plein de chaleur. Et, forcément... d'humanité."</em> Télérama, 1er décembre 1993. <em>"&#40;...&#41; Ce portrait de couple et dans une atmosphère parfaitement inattendue, parvient à recréer avec peu de moyens, le ton d'un authentique divertissement."</em> Le Quotidien de Paris, 4 et 5 décembre 1993.

Dans le second film retenu, Viens chez moi, j'habite chez une copine, Christine Dejoux était à l'affiche avec Marie-Anne Chazel et Thérèse Liotard. Il a aussi partagé l'affiche avec Gaëlle Legrand et Isabelle Duthil Lafrance. Parmi les autres acteurs du film, on peut citer: Sylvie Granotier , Béatrice Costantini , Bernard Giraudeau , Anémone , Jacqueline Doyen , Patrick Aubrée , Michel Blanc , Pierre Lary.

Synopsis du film:

Guy, viré de son travail du moment à la suite d'une escroquerie, et également mis à la porte par son propriétaire, vient s'installer chez un couple d'amis. "Pour une ou deux nuits, juste pour dépanner..." dit-il. En fait, il va, plus par paresse que par calcul, s'incruster chez eux pendant plusieurs semaines...

Dans le film n°3, intitulé Les Passeurs, Christine Dejoux a tourné avec Guy Marchand et Loïc Corbery. Il a aussi partagé l'affiche avec Cédric Chevalme et Gwénola de Luze. Parmi les autres acteurs du film, on peut citer: Jean-Pierre Malignon , Annie Sinigalia , Michel Voïta , Toinette Laquière.

Voilà un bref résumé de ce film avec Christine Dejoux:

1943. Sur les pentes du Jura, dans cette " petite Sibérie ", Bernard Anthonioz fait passer des réfugiés en Suisse. Son ennemi juré, Maurice Nicod, est lui aussi passeur. Mais aux hommes, il préfère la contrebande d'objets précieux. Depuis peu, la milice contrôle le village. Anthonioz et sa fille Séverine, attendent le moment opportun pour une nouvelle mission... - Un sujet historique fort et rarement mis à l'écran : les passeurs d'hommes pendant la Seconde Guerre mondiale. - Un scénario signé de Gilles Perrault, célèbre depuis son livre " Le pull-over rouge ", et scénariste des " Egarés " d'André Techiné. - Les décors grandioses du Jura - Un face-à-face entre deux grands acteurs : Guy Marchand, Bernard-Pierre Donnadieu " <em>Un western à la française</em> " SUD OUEST " <em>Un regard très humain sur les acteurs de l'histoire</em> " LE NOUVEL OBSERVATEUR " <em>Formidable récit d'action</em> " LE PÉLERIN " <em>Une vraie réussite</em> " LE PARISIEN " <em>Quand la guerre déchaîne les passions</em> " FRANCE-SOIR " <em>Une subtile déclinaison de " Roméo et Juliette " à la sauce western dans un décor grandiose, magistralement servie par des acteurs de talent</em> " TÉLÉ 7 JOURS

Dans le film n°4, intitulé Max et Jérémie, Christine Dejoux a tourné avec Christophe Odent et Thierry Gimenez. Il a aussi partagé l'affiche avec Philippe Noiret et Christophe Lambert. Parmi les autres acteurs du film, on peut citer: Michèle Laroque , Karin Viard , José Quaglio , Jean-Pierre Miquel , Jean-Marc Maurel , Jean-Pierre Marielle , Patrick Rocca , Volker Marek , Feodor Chaliapin Jr..

Synopsis du film:

Tueur à la retraite, Max se lie d'amitié avec Jérémie, un petit voyou ambitieux. Ce dernier, comme premier "contrat", a pour mission d'éliminer le vieil homme. Mais une tendre complicité naît entre les deux tueurs... César 1993 Nommé César du Meilleur acteur dans un second rôle : Jean-Pierre Marielle

© 2021 www.nominovo.com